Rentrée universitaire à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher!

Accueil / Activités éducatives / Rentrée universitaire à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher!

Le 12 septembre 2017, la Société Provancher a accueilli à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher un groupe d’étudiants de l’Université Laval accompagnés de leurs professeurs.

Réalisée conjointement par l’Institut forestier du Canada (IFC) et la Société Provancher, cette activité s’adressait aux étudiants de 1re année de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval.

L’Institut forestier du Canada a été créé en 1908 afin d’y regrouper les ingénieurs forestiers, les technologues et techniciens forestiers, les écologistes, les biologistes, les géographes, les éducateurs, les scientifiques ayant un intérêt professionnel dans le secteur forestier, et ce, pour l’ensemble du Canada. La mission de cet organisme est d’assurer un leadership national en foresterie, de promouvoir la compétence parmi les professionnels de la foresterie, et de sensibiliser le public sur les questions forestières canadiennes et internationales.

Pour en savoir plus sur l’IFC : http://www.cif-ifc.org/fr/a-part-de-nous/

La Réserve naturelle du Marais-Léon Provancher, située à Neuville et gérée par la Société Provancher, a été proposée en 2017 comme lieu de sortie sur le terrain car on peut y visiter plusieurs types d’habitats. De plus, la présence d’un marais de 20 hectares, aménagé par Canards Illimités, il y a 20 ans, permet l’observation de nombreux oiseaux nicheurs ou migrateurs.

Lors de cette visite, les participants ont été guidés par Mme Élisabeth Bossert, vice-présidente de la Société Provancher, et par M. Pierre Fontaine, président de la Section Orléans de l’IFC. Dans un premier temps, l’historique du territoire leur a été présenté. En parcourant ensuite les sentiers, plusieurs observations des réalités actuelles de gestion du territoire y ont été faites. Sur les 125 hectares qu’occupe la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, les préoccupations de la Société Provancher sont nombreuses. Parmi celles-ci, mentionnons notamment la forte présence du cerf de Virginie, la lutte aux plantes envahissantes tel que le roseau commun, la mise en place et l’entretien d’infrastructures et la cohabitation des usagers.

Au cours de cette journée, Mme Bossert a tenu à faire valoir aux professeurs tout le potentiel que recèlent les territoires acquis et gérés par la Société Provancher pour leur enseignement. Des travaux scientifiques, des visites, des partages d’expertises, peuvent y être menés en collaboration avec les maisons d’enseignement non seulement en sciences forestières, mais également dans d’autres disciplines. De plus, la revue scientifique Le Naturaliste canadien, publiée par la Société, est un outil de diffusion de connaissances à utiliser dans leur milieu.

Depuis presque 10 ans, la Section Orléans de l’Institut forestier du Canada accueille les étudiants de l’Université Laval pour une sortie en milieu forestier dès la rentrée universitaire. La Société Provancher y voit un apport significatif pour la formation de la relève en sciences forestières et apprécie avoir pu y participer cette année. Cette première expérience pour la Société Provancher a été très positive, car elle rejoint bien sa mission d’éducation et de conservation. Il va s’en dire qu’elle pourrait être renouvelée.

 

Élisabeth Bossert

Faites un don à la nature (Photo: yvanbedardphotonature.com)
Photo: yvanbedardphotonature.com
Articles associés

Écrire un commentaire

Parc naturel et historique de l'Île aux BasquesRevue Le Naturaliste Canadien