Les portes du laboratoire sont ouvertes

Accueil / Activités éducatives / Les portes du laboratoire sont ouvertes

La Société Provancher a pour mission de contribuer à la conservation de la nature. Elle le fait par le biais de la protection et de la gestion des milieux naturels, l’éducation et la diffusion de connaissances dans le domaine des sciences naturelles.

Elle a la chance de compter, parmi ses membres, ses bénévoles et ses  partenaires, des détenteurs d’expertise dans divers domaines reliés à l’environnement.

Grâce à ces personnes, des connaissances peuvent être acquises sur ses territoires ce qui permet de faciliter leur gestion. Cela permet également d’identifier certaines problématiques, puis d’y trouver des solutions originales et avantageuses.

À titre d’exemple, mentionnons les travaux reliés à l’envahissement par le roseau commun menés bénévolement par M. Réhaume Courtois à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher. Ces travaux constituent un vaste chantier entrepris depuis déjà quatre ans et ils servent maintenant d’aire de démonstration. En effet, il n’est pas rare de croiser sur les lieux ou par le biais de nos communications des personnes et des groupes préoccupés, comme nous, par les plantes exotiques envahissantes.

Dans ce contexte, la Société Provancher est heureuse d’accueillir cet été des groupes dans le cadre de sessions de formation sur l’identification, la délimitation et la caractérisation des milieux humides. Offertes par Mme Audrey Lachance et ses collègues du Bureau d’écologie appliquée (BEA), ces sessions s’adressent à divers intervenants (OSBL, municipalités, consultants, monde agricole, etc.) provenant de plusieurs régions du Québec.

C’est notamment à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher que les participants ont l’occasion de faire leurs apprentissages sur le terrain. Ils y reçoivent des connaissances de base associées à la flore ainsi qu’aux indicateurs pédologiques et hydrologiques propres aux milieux humides. Ils en profitent aussi pour échanger sur les pratiques d’aménagement sur leurs territoires et repartent outillés pour mieux poursuivre leurs mandats respectifs.

Considérant l’importance d’une saine gestion des milieux humides, la Société Provancher est fière d’être mise à contribution pour répondre à des besoins de formation en ce sens. À la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, les portes du laboratoire sont ouvertes!

Plusieurs personnes et organismes participent à nos travaux. Si certaines problématiques (faune, flore, environnement, etc.) vous intéressent, n’hésitez pas à vous joindre à nous pour la conception, la planification ou la réalisation de nos travaux d’acquisition de connaissances (http://www.provancher.org/contactez-nous/).

Élisabeth Bossert

 

Le projet de contrôle du roseau commun est réalisé avec l’appui financier d’Environnement et Changement climatique Canada et de la Fondation de la Faune du Québec. La Société Provancher est également redevable au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte aux Changements climatiques, à Canards Illimités Canada, à la Corporation du bassin de la Jacques-Cartier, à l’Université Laval, à l’Association des sauvaginiers de la grande région de Québec et aux nombreux bénévoles pour leur support professionnel, matériel et humain.

Boutures de saules plantées au travers d'une bâche
Photo: Réhaume Courtois
Formation sur les habitats humides / Bureau d'écologie appliquée (Photo: Audrey Lachance)
Formation sur les habitats humides / Bureau d'écologie appliquée (Photo: Audrey Lachance)
Articles associés
Parc naturel et historique de l’île aux Basques (Photo: Héloïse LeGoff)Maryse Vermette et Jack à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: Élisabeth Bossert)