Crédit photo: Yvan Bédard

Chaque année la Société organise des conférences sur des sujets variés en lien avec les sciences naturelles. Elles sont offertes au public et le tarif est minime. Les membres profitent d’un rabais ou d’autres avantages.

Première conférence de 2021

Vendredi, le 15 octobre 2021 à 19 h 30 sur zoom

Vous avez manqué cette première conférence sur zoom, en voici le résumé.

Et en voici le diaporama.

La Société Provancher et le Club des ornithologues de Québec (COQ) sont heureux de vous offrir une conférence conjointe sur Zoom le vendredi 15 octobre 2021 à 19 h 30. Intitulée « Les arbres sénescents ou morts : des structures clés pour la conservation de la biodiversité au Québec», cette conférence vous fera voir une facette ignorée, mais fascinante de la biodiversité forestière.

Cette activité est une initiative du COQ et de la Société Provancher dans le cadre du 25e anniversaire de la réserve naturelle du Marais Léon-Provancher.

Un sujet intégrateur, un conférencier passionné

Le conférencier invité sera M. Philippe Cadieux, Ph. D. en écologie, chercheur postdoctoral dans le laboratoire de Pierre Drapeau à l’UQAM et membre du Centre d’étude de la forêt (CEF).

Lors de son exposé, le conférencier expliquera à quel point la conservation des arbres à valeur faunique est cruciale pour le maintien de la biodiversité dans nos paysages.

Durant les 12 dernières années, M. Cadieux a eu la chance d’étudier l’utilisation des arbres par la faune cavicole (c.-à-d. vivant dans les cavités). Ses travaux effectués principalement en forêt boréale l’ont amené à explorer la sélection d’arbres d’excavation faite par les pics, la réutilisation des cavités par des utilisateurs secondaires comme les canards cavicoles et les importants réseaux d’utilisateurs de cavités qui en découlent. Nous parlons ici d’arbres dits sénescents et morts.

Les arbres sénescents ou morts n’ont pas tous la même valeur faunique

Les structures mortes et en état de dégradation sont une source étonnante de vie. Vous les appelez sans doute des « chicots »! Toutefois, les arbres sénescents ou morts n’ont pas tous la même valeur. La conférence aidera à comprendre non seulement le rôle de ces arbres pour la faune, mais aussi toute l’importance de leur recrutement dans les habitats afin de répondre aux énormes défis de conservation de la biodiversité qui se profilent à l’horizon.

Conférences de 2020

Vous avez manqué la conférence sur les fourmis du jeudi 5 mars 2020 par  M. Jean-Philippe Lessard, Ph. D., professeur associé de biologie à  l’Université Concordia de Montréal? En voici le compte-rendu.

VOUS AVEZ MANQUÉ LES CONFÉRENCES PRÉCÉDENTES:

Le jeudi 14 novembre 2019: La conférence de Gaston Déry «Les Îles aux Pommes et aux Basques, deux îles soeurs»

Pour lire le résumé suivez ce lien

Le jeudi 21 février 2019, à 19 h 30, au Domaine Maizerets, lors d’une présentation à deux voix, les biologistes Mme Ludivine Quay et M. Hugo Cayuela de l’Université Laval, ont parlé du développement évolutif des amphibiens et de l’important déclin de ce groupe de vertébrés à l’échelle planétaire.

Le résumé de cette conférence se trouve en suivant ce lien.

Le jeudi 4 avril 2019: au Domaine Maizerets, M. Yves Hébert donnait une conférence sur « Les voyages de John James Audubon au Labrador en 1833 et à Québec en 1842 ».

Le résumé de cette conférence est disponible en suivant ce lien.