Reconstruction de l’exutoire du marais de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

Accueil / Infolettres / Infolettres-2018 / Infolettre juin 2018 / Reconstruction de l’exutoire du marais de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher
Un peu d’histoire sur la création du marais Léon-Provancher

Le marais Léon-Provancher, d’une superficie de 19 ha, est au cœur de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, à Neuville. Des milliers de visiteurs y viennent annuellement pour participer aux activités organisées par la Société Provancher et pour profiter d’un site exceptionnel d’observation des oiseaux au printemps et en été.

Rappelons que la structure de contrôle de l’eau et la digue du marais Léon-Provancher ont été érigées en 1996 par Canards Illimités Canada (CIC) dans le but de créer des habitats favorables à la sauvagine. À cet effet, CIC en est, par entente avec la Société Provancher, le mandataire auprès de la Direction de la sécurité des barrages du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MDDELCC). À ses tous débuts, le territoire de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher appartenait à la Fondation de la Faune du Québec qui, en 1996, l’a cédé à la Société Provancher. Depuis, celle-ci en est propriétaire et gestionnaire.

La réfection de l’exutoire rendue nécessaire

Après 20 ans, l’exutoire du marais Léon-Provancher était arrivé en fin de vie. Des fuites d’eau importantes avaient été décelées à l’été 2016, et la situation avait empiré significativement en 2017. Des échanges intensifs ont donc été entrepris avec Canards Illimités Canada, la Direction de la sécurité des barrages du MDDELCC et la ville de Neuville pour apporter une solution technique et financière à cette situation. Cette collaboration remarquable a mené à la reconstruction de l’exutoire en février et mars 2018. Il s’agit d’un travail majeur pour lequel des mesures d’atténuation importantes ont été mises en place afin de diminuer les répercussions sur la faune et les usagers de la réserve. Ainsi, il a été nécessaire d’abaisser le niveau d’eau du marais afin de faciliter les travaux. Cette étape préalable s’est faite à l’automne 2017 afin de permettre à la faune de s’adapter à ce changement avant la période hivernale.

Au début de février 2018, l’entrepreneur choisi pour les travaux a d’abord dégagé le chemin d’accès pour permettre au sol de geler. Les travaux eux-mêmes se sont déroulés du 20 février au 5 mars. L’entrepreneur reviendra au début juin pour faire  des réajustements à la digue et au chemin temporaire. Il s’agit d’un investissement global de 365 000 $ de Canards Illimités Canada. Quant à la ville de Neuville, elle a accepté de prendre le relais de cet organisme quant aux inspections exigées par la Direction de la sécurité des barrages du MDDELCC.

La Société Provancher est particulièrement fière de sa collaboration avec CIC et la ville de Neuville pour la réalisation de ce projet. Grâce à cette initiative, les usagers de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher pourront continuer d’admirer les beautés de la nature dans ce territoire exceptionnel.

Société Provancher

Photo à la une: Nicole Bruneau

Futur prince! Photo: Nicole Bruneau.
Ouaouaron, grenouille verte ou futur prince, qui sait? Photo: Nicole Bruneau.
Chevalier solitaire. Photo: Nicole Bruneau.
Chevalier solitaire. Photo: Nicole Bruneau.
Photo: Nicole Bruneau.
Un grand héron satisfait d'un crapet-soleil! Photo: Nicole Bruneau.
Articles associés

Laisser un commentaire

Vergerette annuelle. Photo: Yvan Bédard.