Naturaliste-canadien-vol-147-no-2

La deuxième tranche du numéro d’automne 2023 du Naturaliste canadien est disponible

Cette deuxième tranche du numéro de l’automne 2023 (vol. 147, no 2), qui sera suivie par une troisième plus tard cet automne, comprend deux articles en botanique.

Le premier article porte sur l’inventaire floristique de 775 parcelles de tourbières réparties dans 5 sous-domaines bioclimatiques du Québec, où l’effet du couvert forestier a été étudié. Les résultats montrent que la biodiversité augmente avec un accroissement du couvert forestier, mais que le nombre d’espèces associé au milieu humide diminue. Comme l’accroissement du couvert forestier est souvent relié aux activités humaines (p. ex., le drainage), il est recommandé de réfléchir sur les manières de conserver les services écologiques de ces milieux humides comme, par exemple, leur rôle dans la séquestration du carbone.

Le deuxième article présente un portrait de la végétation aquatique submergée (VAS) dans le lac Saint-Pierre, qui est un élargissement du fleuve Saint-Laurent et une réserve mondiale de la biosphère de l’UNESCO. Les résultats indiquent une réduction importante au cours des 20 dernières années de la probabilité d’observer de la VAS. Le phénomène semble associé à une diminution de la pénétration de la lumière, causé par une augmentation de la turbidité. L’importance écologique de la VAS est discutée et des mesures pour améliorer la situation sont suggérées.

Le sommaire complet du no 2 du vol. 147 est disponible sur la plateforme Érudit. Le contenu de la deuxième tranche du numéro se décline comme suit :

Botanique

Différenciation biotique et perte de plantes de milieux humides dans les tourbières ombrotrophes boisées — par Stéphanie Pellerin, Camille Gratton, Martin Lavoie et Monique Poulin

Déclin de la végétation aquatique submergée au Lac Saint-Pierre de 2002 à 2021 — par Martin Laporte, Marie-Josée Gagnon, Paschale Noël Bégin, Philippe Brodeur Émilie Paquin, Julien Mainguy, Marc Mingelbier, Chantal Côté, Frédéric Lecomte Conrad Beauvais, Zofia E. Taranu, Yves Paradis et Rémy Pouliot

Voici les étapes à suivre pour vous connecter à Érudit :

  • Lors de votre 1revisite, vous devrez réinitialiser votre mot de passe sur cette plateforme (uniquement lors de votre première connexion) en cliquant sur ce lien et en entrant l’adresse courriel à laquelle vous venez de recevoir le présent message.
  • Une fois votre nouveau mot de passe établi, vous pourrez accéder à la revue chaque fois que vous le souhaitez à partir de l’adresse https://www.erudit.org/fr/revues/natcan/, en cliquant sur Connexion dans le menu du haut de la page et en y entrant votre adresse courriel et votre mot de passe.
  • Si vous voyez plutôt Mon compte, c’est que vous êtes déjà connecté. Vous avez alors accès à tout le contenu en ligne du Naturaliste canadien.

Si vous préférez feuilleter l’ensemble de ces articles du no 2 du vol. 147 regroupés dans un même fichier en format PDF, vous pouvez y accéder en vous rendant à la section réservée aux membres sur le site web de la Société Provancher. Ce lien est réservé aux membres et ne devrait pas être partagé.

L’équipe du Naturaliste canadien vous souhaite une très bonne lecture.