2024 Printemps Le Naturaliste Canadien

La deuxième tranche du numéro de printemps 2024 du Naturaliste canadien est maintenant disponible

Cette deuxième tranche du numéro du printemps 2024 (vol. 148, no 1) comprend le Mot de la rédaction, une présentation de la lauréate Gens d’action décerné par la Société Provancher et la Fondation de la Faune du Québec, un hommage au professeur-chercheur Louis Bernatchez de l’Université Laval, ainsi que cinq articles scientifiques dans les disciplines suivantes : arthropodologie, botanique, ornithologie, mammalogie et ichthyologie.

Le Mot de la rédaction présente un compte-rendu de la participation du Naturaliste canadien au Symposium québécois des revues savantes. On y note une préoccupation de plus en plus généralisée quant à la place du français dans les publications et une mobilisation grandissante de la communauté scientifique francophone.

La rubrique Gens d’action honore le dynamisme de madame Céline Lussier Cadieux dans le domaine de la conservation des milieux naturels. Sa passion pour la nature l’a amenée à mobiliser des centaines de bénévoles pour différents projets de conservation.

La rubrique hommage souligne la contribution scientifique exceptionnelle et les grandes qualités humaines de Louis Bernatchez (1960-2023), spécialiste mondial d’écologie moléculaire et génomique des poissons à l’Université Laval.

Le premier article porte sur la présence de nouvelles espèces de chilopodes (arthropodes communément appelé centipèdes ou mille-pattes qui vivent dans le sol) pour le Québec et le Canada. La répartition des espèces et les possibilités de trouver de nouvelles espèces sont discutées.

Le deuxième article présente le suivi d’une population du cypripède royal (sabot de la vierge, une orchidée indigène) dans une tourbière du Bas-Saint-Laurent sur une période de 15 ans. Les observations montrent que la population semble bien se maintenir, et même croître, malgré plusieurs menaces potentielles comme les changements du niveau d’humidité du sol, de l’ensoleillement et le broutage par les animaux.

Le troisième article porte sur la nidification de la grive des bois dans deux parcs nationaux du Québec. La densité et le succès reproducteur y sont comparés et des hypothèses sont soulevées pour expliquer les écarts entre les deux endroits.

À l’aide de simulations mathématiques, l’auteur du quatrième article estime les effets de la mortalité de la chauve-souris cendrée causée par les éoliennes. Il en ressort qu’un déclin de certaines populations est possible à moyen et long terme si des mesures d’atténuation ne sont pas appliquées.

Le cinquième article utilise un indice d’intégrité biotique (IIB) basé sur le poisson pour évaluer l’état écologique des petits cours d’eau qui représentent jusqu’à 85 % de la longueur du réseau hydrographique dans la plaine du Saint-Laurent. Les petits cours d’eau en milieu agricole soutiennent une biodiversité et une abondance élevées de poissons, à l’exception des zones à forte occupation agricole et dépourvues de boisés.

L’ensemble du contenu du vol 148 no 1 est disponible sur la plateforme Érudit. Le sommaire de la seconde tranche se présente comme suit :

Mot de la Rédaction

Mobilisation sans précédent pour la science en français — par Denise Tousignant

Gens d’action

Céline Lussier Cadieux, convaincue et convaincante ! — par Caroline Cormier et Brigitte Mongeau

Hommage

Un géant, un collègue et un ami nous a quittés : Louis Bernatchez (1960-2023) — par Pierre Magnan et Céline Audet

Arthropodologie

Première mention au Québec de la famille Henicopidae (Myriapoda : Chilopoda) et premières mentions canadiennes pour Lamyctes Pius Chamberlin, 1911 et Zygethobius pontis Chamberlin, 1911 — par Pierre-Marc Brousseau, Anouk Simard et Roberto Repulveda-Mina

Botanique

Cypripède royal : 15 ans de suivi d’une population de la région du Bas-Saint-Laurent, au Québec — par Claude Lavoie, Guillaume de Lafontaine et Elisabeth Groeneveld

Ornithologie

Densité et succès reproducteur de la grive des bois (Hylocichla mustelina) dans les parcs nationaux d’Oka et du Mont-Saint-Bruno — par Marc-André Villard, Thierry Grandmont, Mathieu Lemay et René Charest

Mammalogie

Effets simulés des éoliennes sur la chauve-souris cendrée (Lasiurus cinereus) selon trois scénarios de mortalité — par Jérôme Lemaître

Ichtyologie

Biodiversité et potentiel de restauration des poissons dans les petits cours d’eau de la Montérégie (Québec) — par Tania Couture, Renée Gravel et Pascale M. Biron

 

Voici les étapes à suivre pour vous connecter à Érudit :

  • Lors de votre 1re visite, vous devrez réinitialiser votre mot de passe sur cette plateforme (uniquement lors de votre première connexion) en cliquant sur ce lien et en entrant l’adresse courriel à laquelle vous venez de recevoir le présent message.
  • Une fois votre nouveau mot de passe établi, vous pourrez accéder à la revue chaque fois que vous le souhaitez à partir de l’adresse https://www.erudit.org/fr/revues/natcan/, en cliquant sur Connexion dans le menu du haut de la page et en y entrant votre adresse courriel et votre mot de passe.
  • Si vous voyez plutôt Mon compte, c’est que vous êtes déjà connecté. Vous avez alors accès à tout le contenu en ligne du Naturaliste canadien.

Si vous préférez feuilleter l’ensemble des articles regroupés dans un même fichier en format PDF, vous pouvez y accéder en vous rendant à la section réservée aux membres sur le site web de la Société Provancher. Ce lien est réservé aux membres et ne devrait pas être partagé.

L’équipe du Naturaliste canadien vous souhaite une très bonne lecture.