La repasse dans les territoires de la Société

Accueil / Activités éducatives / La repasse dans les territoires de la Société

Depuis quelques années, la Société Provancher est confrontée à un usage parfois abusif de la « repasse », et ce, principalement dans la Réserve naturelle du Marais-Léon Provancher. La repasse dite « électronique » est une technique utilisée par les photographes et les ornithologues pour attirer les oiseaux au moyen d’enregistrements et d’appareils électroniques de plus en plus puissants et performants. Bien que peu documentés, les impacts de ces nouvelles technologies nous interpellent. Stimuler fortement un oiseau pendant de longues minutes, l’éloignant de son nid ou de son territoire peut-il causer du dommage?

La pratique de la repasse peut être assimilée à une forme de chasse et donc régie (jusqu’à l’interdiction) par les lois et règlements qui la balisent. On peut aussi comprendre que le nombre important d’observateurs qui fréquentent le marais chaque jour et qui pourraient être tentés d’utiliser la repasse finirait par constituer un dérangement cumulatif incompatible avec la conservation des espèces recherchées. C’est notamment le cas pour les espèces très rares ou en situation précaire. Comme la Société Provancher est propriétaire des territoires qu’elle gère, elle peut donc identifier les limites de la repasse, que ce soit par une interdiction ou un code d’éthique. Elle doit aussi rappeler à ses visiteurs les limites imposées par les lois et règlements régissant une telle pratique.

Pour bien nous permettre de prendre une position éclairée et respectueuse pour l’environnement, M. Robert Patenaude, vétérinaire et président de la Société, ainsi que M. Pierre-Martin Marotte, biologiste et responsable de la Réserve naturelle du marais Léon-Provancher ont rencontré, en mars 2017, quatre représentants du Service canadien de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada, soit deux agents de protection de la faune et deux biologistes. Tant les aspects légaux que d’ordre biologique ont été abordés et discutés lors de cette rencontre. C’est à partir des informations qu’elle y a recueillies que la Société Provancher va établir sa position sur l’usage de la repasse électronique pour ses territoires. Un affichage sera alors installé au printemps. Un dossier à suivre!

Pierre-Martin Marotte, responsable de la Réserve naturelle du marais-Léon-Provancher

Guy Trencia, membre de la Société provancher

Rivage et végétation endommagés en raison de la "repasse" à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: Guy Trencia)
Rivage et végétation endommagés en raison de la "repasse" à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: Guy Trencia)
Rivage et végétation endommagés en raison de la "repasse" à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: Guy Trencia)
Rivage et végétation endommagés en raison de la "repasse" à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: Guy Trencia)
Photographes à l'affût à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: yvanbedardphotonature.com)
Photographes à l'affût à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: yvanbedardphotonature.com)
Articles associés
Une page de l'album BD Le retour du Basque par Clodin RoyParc naturel et historique de l'île aux Basques (Photo: Yvan Bédard)