Céline Lussier Cadieux, gens d'action 2024 photo Christine Bélanger

Crédits photos : Christine Bélanger

À la rencontre de la lauréate du prix des Gens d’action 2024: Céline Lussier Cadieux

Encore cette année, la Société Provancher décerne son prestigieux prix des Gens d’action à la personnalité qui a su se démarquer par son engagement et son dévouement dans la préservation de l’environnement et des milieux naturels. C’est alors avec grande fierté que nous vous présentons Céline Lussier Cadieux, lauréate de cette édition 2024, dont le parcours et les actions méritent d’être célébrés et partagés.

Le parcours et l’engagement de Céline Lussier Cadieux

Céline Lussier Cadieux est la présidente de la réserve naturelle du Boisé des Douze, située à Saint-Hyacinthe. Son engagement a permis de préserver de l’expansion urbaine le boisé de son enfance et d’y promouvoir la biodiversité locale. Ce boisé est maintenant reconnu comme la réserve naturelle du Boisé-des-douze.

Enseignante de métier, Céline Lussier Cadieux est une passionnée de la nature et tient à protéger la terre appartenant à sa famille. C’est en 1995, à son initiative, que le premier nettoyage de la friche arbustive et des berges du ruisseau du boisé est entrepris.

Pensant que le terrain n’appartient à personne, les usagers ne respectent pas l’endroit et causent beaucoup de dégradations. Céline Lussier Cadieux décide donc d’agir auprès des différents propriétaires des terres qui composent le boisé, en plus de celle de son père.

Ainsi, elle réussit à obtenir les droits de passage, de gestion et de conservation perpétuelle du lieu de la part des différents propriétaires, les grands travaux du boisé peuvent enfin commencer ! Le but est de rendre le site accessible à la population tout en assurant la protection à long terme de l’espace naturel.

Entre 1997 et 1999, elle organise deux grandes plantations lors desquelles près de 13 700 arbres sont plantés, démontrant son engagement envers la reforestation et la sensibilisation communautaire.

Ne pouvant gérer le site toute seule, elle fonde en 1998, l’organisme à but non lucratif Boisé des Douze dédié à la protection du boisé des Douze. Ce n’est qu’en 2006 qu’il est reconnu par Environnement Canada comme organisme de bienfaisance éligible aux dons écologiques, lui permettant alors d’acquérir la portion du territoire appartenant à la famille Lussier l’année suivante.

En octobre 2010, ce territoire est désigné comme la réserve naturelle du Boisé-des-Douze.

L’impact et la reconnaissance de ce projet

Le boisé des douze est une forêt de feuillus qui abrite une grande variété d’espèces indigènes, avec un ruisseau en méandre encaissé dont le tracé naturel n’a jamais été modifié.

Ce milieu naturel, accessible gratuitement, s’étend sur 19 hectares et comprend 2,5 km de sentiers pour la randonnée et l’observation de la nature. Des patrouilleurs s’y promènent régulièrement pour assurer la sécurité et le respect des lieux.

Depuis deux ans, Céline Lussier Cadieux a réussi à trouver assez de financement pour embaucher une coordinatrice, et une multitude de bénévoles consacrent près de 5 000 heures par année à l’entretien et aux activités du Boisé.

L’année dernière, Céline Lussier Cadieux a reçu un certificat honorifique remis par le député de Saint-Hyacinthe–Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, pour souligner le 25ᵉ anniversaire de l’organisme et reconnaître son travail exceptionnel.

De notre côté…

C’est maintenant au tour de la Société Provancher de féliciter l’engagement de Céline Lussier Cadieux, présidente de l’organisme Boisé des Douze, par sa nomination au prix des Gens d’action 2024.

Céline Lussier Cadieux représente les valeurs de protection de l’environnement que nous voulons véhiculer. En tant que personne d’action, elle s’est démarquée dans sa région par un impact majeur auprès de sa communauté, en transformant et préservant un petit territoire très menacé, seule, contre vents et marées.

Elle a réussi à donner à ce site naturel le statut d’aire protégée à perpétuité et à mobiliser des centaines de personnes dans la préservation de cet environnement. Elle en a également fait un lieu d’apprentissage pour de nombreux élèves chaque année, leur permettant d’observer la faune et la flore locales.

C’est avec fierté et honneur que nous lui avons remis, lors des Ateliers sur la conservation des milieux naturels, le certificat du Prix des Gens d’action 2024, ainsi qu’une lithographie d’une espèce faunique, offerte gracieusement par la Fondation de la faune du Québec. Nous la remercions pour son travail qui illustre parfaitement l’importance de la conservation et la protection des milieux naturels face à l’urbanisation.

Ensemble, faisons comme Céline Lussier Cadieux, protégeons la riche biodiversité du sud du Québec.

Charlène Dufossé