Les Razades, coup de cœur de la Commission de Toponymie du Québec 2023

Les coups de cœur de la Commission de toponymie du Québec 2023

Au début de chaque année, la Commission de toponymie du Québec dévoile ses 12 toponymes coups de cœur, choisis parmi tous les noms de lieux qu’elle a officialisés l’année précédente. Parmi ceux-ci, celui des îles Razades a été retenu comme coup de cœur 2023. Il fait donc partie des 12 premiers toponymes sur quelque 1300 qui ont fait l’objet d’étude par la Commission en 2022.

La sélection qui démarque le rang attribué aux toponymes prend en compte les critères suivants :

  • la relation pertinente avec le lieu désigné;
  • la capacité d’inspirer des idées, de susciter des interrogations ou d’évoquer des images fortes et riches;
  • la valeur poétique;
  • l’euphonie (harmonie de sons qui se succèdent);
  • l’originalité;
  • la mise en valeur du patrimoine culturel.
Un peu d’histoire sur les Razades

Situées à quelque 5 km à l’est de l’île aux Basques, les îles Razades, soit la Razade  d’en Haut et la Razade d’en Bas, sont 2 immenses rochers couverts uniquement de végétation herbacée, appartenant à la Société Provancher. Il n’y a aucun bâtiment, sinon une croix commémorant un triste événement. Les îles servent de lieu de nidification pour les oiseaux marins, tels que l’eider à duvet, le cormoran à aigrettes et les goélands argentés et marins. Avant l’officialisation de la Commission de toponymie, on écrivait plutôt « les îles Razade » ou « les Razade » pour décrire l’ensemble des 2 îles. Mais, on voyait parfois « les îles Razades». La décision de la Commission de toponymie vient donc officialiser le toponyme « les Razades » pour décrire ces 2 petites îles.

Une visite du site de la Commission de toponymie

Pour bien comprendre la nature de cette décision, nous vous invitons à visiter le site de la Commission de toponymie, et de cliquer ensuite sur « Les Razades ».

Bonne visite.

Daniel Banville, pour la Société Provancher

Photo à la une : Daniel Banville

Vue de la Razade d'en Bas; au large nous apercevons l'île aux Basques.
La Razade d’en Bas. Photo : Réhaume Courtois.
Inventaire des oiseaux marins aux îles Razade, le 27 mai 2018. Photo: Olivier Caron
Vue panoramique de la Razade d’en Haut. Photo: Olivier Caron.