réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, activité du 29 juillet 2023. Photo : Pierre Pelletier.

Explorateurs d’un jour sur la batture du fleuve

L’activité familiale « Le fleuve grouille de vie à marée basse » a eu lieu le 29 juillet 2023 à la réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, à Neuville. Organisée conjointement par la Société Provancher et la Maison Léon-Provancher, cette activité a fourni l’occasion à 53 parents et enfants d’explorer la batture du fleuve et de s’initier particulièrement à la malacologie, science qui étudie les mollusques.

L’activité a été dirigée par l’animatrice scientifique Coralie Viviers. Grâce à des échantillons et son habilité à s’adresser aux enfants, celle-ci a rapidement captivé et maintenu l’intérêt des petits… et des grands.

Une activité en trois temps

Les participants ont d’abord reçu des notions de base concernant les espèces de mollusques et leurs habitats. Cela préparait à la seconde partie de l’activité où les familles partirent à la recherche d’espèces animales qui peuplent la batture du fleuve à marée basse.

Munis d’une trousse incluant un petit filet et une boîte de récolte, tous s’avancèrent sur la batture en scrutant attentivement la vase et les flaques d’eau. L’enthousiasme était palpable quand l’un ou l’autre trouvait une huître, une moule, ou lors de la capture d’un petit poisson, d’une grenouille, d’une écrevisse, d’une sangsue, et même d’un « gammare ». Tous ont eu la chance de voir la floraison du scirpe ainsi que les traces laissées par les moules se déplaçant sur leur lit de vase.

Après la récolte, venait ensuite le plaisir de l’identification des espèces. Les enfants étaient alors particulièrement fiers de présenter leurs précieuses trouvailles. Cela s’accompagnait de renseignements et explications concernant leurs caractéristiques et comportements. Une fois encore, la diversité et l’étrangeté des espèces ont fasciné les enfants.

Le fleuve Saint-Laurent, un patrimoine naturel à protéger

La Société Provancher est fière d’offrir l’accès au milieu naturel souvent inaccessible ailleurs et avec l’accompagnement de naturalistes aptes à faire découvrir sa richesse et, par conséquent, l’importance de sa protection. Voir les enfants et parents marcher ensemble avec précaution dans l’eau et la vase, à travers les herbes hautes avec un esprit de découverte du milieu naturel est pour nous source de motivation à poursuivre notre mission éducative.

Merci à l’animatrice de la Maison Léon-Provancher et aux bénévoles de la Société Provancher qui ont contribué au succès de cette activité fort originale, Élisabeth Bossert, Louise Fortin et Pierre Pelletier.

Pierre Pelletier, bénévole, Société Provancher

Photo à la une : Pierre Pelletier