La pêche sportive en cette période de confinement

Accueil / Activités éducatives / La pêche sportive en cette période de confinement

En cette période de confinement dû à la pandémie de coronavirus, nous vivons tous ensemble des moments que nous n’avions pas planifiés en début d’année. Le confinement qui nous est imposé par notre gouvernement est une étape nécessaire à un avenir meilleur. Cela nous oblige toutefois à revoir l’ensemble de nos activités. Le texte qui suit a été préparé par Philippe Arsenault, bénévole à la Société Provancher. Avec vous tous, il partage sa passion pour une activité de plein air qu’il adore : la pêche sportive. Et il n’est pas le seul! C’est un bel exemple de confinement actif.

La pêche sportive en cette période de confinement

La saison de pêche d’hiver sur la glace 2020 a été bonne, mais celle du printemps est présentement à l’eau. Confinement oblige!

En ce printemps pas comme les autres, tous nous avons nos préoccupations et nos craintes, tant pour nous-mêmes que pour nos proches. Pour la majorité d’entre nous, les premières préoccupations sont évidemment d’ordre familial et financier. Toutefois, nos passions saisonnières nous habitent aussi. Pour les amateurs de plein air, la pensée des randonnées, excursions et futures expéditions égaie la morosité du confinement actuel.

L’heure est donc à planifier et à rêver à nos prochaines activités. Car oui, le confinement aura bien une fin. Pour ma part, je m’occupe présentement à revoir tous les équipements nécessaires au plein air, aux randonnées, à la cueillette des champignons, à la pêche et à la chasse.

Faire le ménage et renouveler le matériel

Il y a évidemment, en premier lieu, tout le matériel qui doit être inspecté et réparé, le cas échéant. Il faut également trier et se départir des items qui sont hors d’usage et qui ne sont plus récupérables. Un bon ménage du printemps du coffre de pêche est donc nécessaire pour être fin prêt pour le départ de la prochaine expédition. Également, il ne faut pas oublier de lubrifier les moulinets, et nettoyer et inspecter les cannes. Par la suite, il faut dresser une liste pour se procurer ce qui nous manque dès que la première occasion le permettra. Ceci se fait facilement avec vos enfants, tout en profitant de l’occasion pour partager avec eux votre expérience de pêche.

La revue complète des vêtements, chaussures et autres accessoires est aussi importante. C’est le cas particulièrement pour les chaussures et les vêtements de protection contre les insectes et les intempéries. Là encore, il faut encore penser aux plus jeunes qui ont grandi. Comme dans toute activité de plein air, le confort est une partie très importante de son succès.

Une bonne préparation avec les membres de votre petite famille les aidera tous à aimer et à apprécier ces sorties. C’est également une bonne manière d’initier cette relève à la beauté et à la fragilité de nos écosystèmes.

Nous ne laisserons malheureusement pas nos forêts, lacs, rivières et boisés dans l’état où ils étaient quand nous avions leur âge. C’est donc pour tous un devoir de transmettre aux plus jeunes les plaisirs de ces activités de plein air, les bonnes pratiques environnementales et de leur expliquer les bienfaits d’une saine gestion de la faune et de la flore.

En somme, nous faisons une petite école buissonnière, mais à la maison.

Je vous souhaite de très belles randonnées avec vos proches en 2020.

Philippe Arsenault, membre et bénévole de la Société Provancher
Québec, 20 avril 2020

Photo à la une : Élisabeth Bossert (Philippe et Olivier Arsenault, lors de Pêche en ville 2017)

La pêche sportive est une activité qui se pratique beaucoup en famille. Philippe Arsenault et ses fils Léopold et Olivier sont fiers d'exhiber leurs prises d'ombles de fontaine. Photo : Anne Lambert.
Philippe Arsenault avec ses fils Léopold et Olivier. Photo: Anne Lambert.
La pêche sportive est une activité importante pour les Québécois. Plus d'une personne sur 7 y participe annuellement. Cette activité est facile à réaliser en famille. Voici un bel exemple d'un jeune pêcheur qui a capturé un magnifique bar rayé en Gaspésie. Photo : Philippe Arsenault.
Olivier Arsenault à la pêche au bar rayé dans la Baie des Chaleurs. Photo : Philippe Arsenault.
La Pêche en ville est une activité se déroulant en juin de chaque année. Elle permet aux jeunes de s’initier à la pêche. Plusieurs jeunes viennent accompagnés de leurs parents à la Base de plein air de Sainte-Foy.
Activité Pêche en herbe le 3 et 4 juin 2017 à la Base de plein air de Sainte-Foy. Photo : Réhaume Courtois.
Activité Pêche en herbe le 3 et 4 juin 2017 à la Base de plein air de Sainte-Foy. Photo: Réhaume Courtois.
Activité Pêche en herbe le 3 et 4 juin 2017 à la Base de plein air de Sainte-Foy. Photo: Réhaume Courtois.
Articles associés

Laisser un commentaire

Brouillard à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: yvanbedardphotonature.com)