Bénévolat Alcoa à la réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

Bénévolat Alcoa à la réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

Le samedi, 3 juin 2023, un groupe de 20 employés de l’aluminerie Alcoa de Deschambault ont participé bénévolement à une corvée de travaux d’entretien à la réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, à Neuville. Ceux-ci étaient également accompagnés de trois bénévoles de la Société Provancher, soit Marcel Turgeon, Jean Bricault et Philippe Arsenault.

Des bénévoles bien enthousiastes!

Le groupe était mené par Benjamin Desruisseaux d’Alcoa. Une partie des bénévoles ont fait le montage et la mise en place de cinq nouvelles tables à pique-nique. Un second groupe a remis en état les clôtures de perches de cèdre et coupé les herbes autour des bancs tout le long du sentier de la digue. Enfin, une troisième équipe a fait l’entretien des arbres sur la digue afin de la préserver.

Une belle occasion de fraterniser!

La Société Provancher a servi « café et muffins » à la pause. Le repas du midi, commandité par Alcoa, a été très apprécié par les bénévoles.

La température a été parfaite pour des travaux extérieurs de sorte que les participants autant d’Alcoa que de la Société Provancher ont gardé un excellent souvenir de cette activité.

Remise d’un généreux don à la Société Provancher

Enfin, la Compagnie Alcoa a généreusement fait un don de 3 000 $ à la Société Provancher. Cette somme sera investie à la pérennité et à l’entretien de ce territoire unique que constitue la réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher.

Cette activité représente un autre bel exemple de l’implication sociale des entreprises à la conservation des milieux naturels. En mon nom personnel et au nom de mes collègues présents et de la Société Provancher, je tiens à remercier Alcoa de cette initiative.

Philippe Arsenault, président, Société Provancher

Photo à la une : Philippe Arsenault

Marcel Turgeon, bénévole de la Société Provancher pose fièrement le long de la clôture du sentier de la digue au marais Léon-Provancher, en compagnie de 4 "jeunes" bénévoles d'Alcoa. Photo : Philippe Arsenault.