Contrôle du roseau commun au marais Léon-Provancher

Accueil / Bénévolat / Contrôle du roseau commun au marais Léon-Provancher

En 2016, nous avons poursuivi les travaux de contrôle du roseau commun entamés en 2013 dans la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher. Nous avons continué le bâchage des colonies, la plantation de boutures et de plants enracinés de saules, ainsi que la fauche des colonies et la plantation de jeunes arbres au pourtour des colonies. Nous avons aussi procédé à l’arrachage manuel des rhizomes de roseaux dans les petites colonies sises au sud du marais. L’effet des travaux réalisés a été quantifié en mesurant la superficie des colonies ainsi que la hauteur et la croissance annuelle des plantations et des roseaux.

Boutures des saules poussant au travers de panneaux de fibre de bois en juin 2016 (Photo: Réhaume Courtois)
Boutures des saules poussant au travers de panneaux de fibre de bois en juin 2016 (Photo: Réhaume Courtois)
Les boutures hautes de saules plantées en novembre 2015 étaient bien reprises en juin 2016 (Photo: Réhaume Courtois)
Les boutures hautes de saules plantées en novembre 2015 étaient bien reprises en juin 2016 (Photo: Réhaume Courtois)

Les plantations réalisées en 2015 et 2016 (boutures normales, boutures hautes, lits de branches de saules, plantation de mélèzes, d’aulnes et d’autres espèces) donnent de bons résultats. Elles se sont généralement bien établies et leurs taux de mortalité ne sont généralement pas très élevés. L’arrachage des rhizomes de roseaux donne aussi de bons résultats mais cette technique est très exigeante en termes de ressources humaines.

Nous invitons les lecteurs intéressés à en connaître davantage à consulter les faits saillants de notre étude.

Faits saillants

Réhaume Courtois, responsable du projet de contrôle du roseau commun

Remerciements : Le projet de contrôle du roseau commun dans la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher est réalisé avec l’appui financier d’Environnement et Changement climatique Canada et de la Fondation de la faune du Québec. La Société Provancher est également redevable aux membres de la Société Provancher et à plusieurs organismes (Corporation du bassin de la Jacques-Cartier, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux Changements climatiques, Université Laval, Canards Illimités, Association des sauvaginiers de la grande région de Québec, PricewaterhouseCooper, Intact Assurance, Desjardins, Aménagements fauniques et forestiers montérégiens, Groupe SM international) pour leur support professionnel, humain et matériel.

Articles associés

Laisser un commentaire

Coucher de soleil au Parc naturel et historique de l’île aux Basques (Photo: yvanbedardphotonature.com)Rock Ouimet