Inventaire des oiseaux marins aux îles Razade par la Société Duvetnor en 2019

Accueil / Infolettres / Infolettres-2019 / Infolettre septembre 2019 / Inventaire des oiseaux marins aux îles Razade par la Société Duvetnor en 2019
Inventaire des oiseaux marins aux îles Razade

Les îles Razade appartiennent à la Société Provancher. Elles sont un refuge pour les oiseaux migrateurs. Annuellement, des activités de conservation y sont entreprises en collaboration avec la Société Duvetnor.

Le 28 mai 2019, deux employés de la Société Duvetnor ont procédé à la récolte du duvet d’eiders et à l’inventaire des oiseaux marins sur les Razades. Tel que convenu dans l’entente entre la Société Provancher et Duvetnor, voici un résumé de leur visite qui s’est déroulée entre 10 h 10 et 13 h 05 à la Razade d’en Bas et entre 14 h  et 14 h 40 à la Razade d’en Haut. Le même protocole de récolte et d’inventaire est appliqué à chaque année ce qui permet d’étudier les tendances des populations d’oiseaux qui nichent sur ces îles.

Au total, 863 nids d’eiders à duvet ont été dénombrés sur les deux Razades, ce qui est supérieur à la moyenne des années précédentes (tableaux 1 et 2). L’augmentation observée sur la Razade d’en Bas en 2018 s’est confirmée en 2019. Cependant, la chronologie de nidification était plus tardive par rapport aux années précédentes avec un nombre important de mâles encore présents sur les rives de la Razade d’en Bas. De plus, seulement 1,5% des nids étaient éclos ou en éclosion. Il y avait aussi 30% des nids dans lesquels le duvet n’a pu être récolté en raison de la trop faible quantité. Les conditions froides du printemps 2019 pourraient expliquer ce retard. Cependant, les mêmes conditions météorologiques ont aussi été observées dans la région de Rivière-du-Loup où la nidification des eiders (îles Blanche, île aux Fraises et les îles du Pot) n’a pas été retardée. D’autres facteurs tels que la quantité de neige accumulée au sol sur les colonies de la région de Trois-Pistoles (îles Razade et île aux Pommes) pourrait avoir été plus importante qu’à Rivière-du-Loup. Une seule carcasse d’eider mâle a été observée, ce qui indique qu’il n’y a pas eu de mortalité due au choléra aviaire ou autres causes.

Goélands et cormorans

Cette année, le nombre de nids de goélands (argentés et marins confondus) était identique à celui noté en 2018 et dans la moyenne des dernières années. Quatre carcasses de goélands ont été dénombrées, mais la cause de leur mort n’a pu être établie. Le nombre de nids de cormorans à aigrettes était aussi comparable à celui de 2018 et plus élevé qu’en 2016-2017 à la suite des efforts de la Société Provancher pour décourager cette espèce d’établir leur nid. Quarante-quatre nids de mouettes tridactyles et 7 de petits pingouins ont aussi été recensés, même si le protocole ne vise pas spécifiquement ces espèces et que toutes les corniches ne sont pas inspectées systématiquement.

En résumé, malgré une saison de nidification tardive, les effectifs d’eiders à duvet ont atteint en 2019 un maximum depuis 9 ans, alors que le nombre de nids de goélands et de cormorans étaient comparables à ceux de 2018.

La Société Duvetnor remercie les administrateurs de la Société Provancher pour la permission de récolter le duvet et de poursuivre le suivi des populations d’oiseaux sur les Razades.

Jean-François Giroux, Duvetnor

Photo à la une: Olivier Caron

Colonie d'oiseaux marins à la Razade d'en Haut, l'une des propriétés de la Société Provancher
Colonie d'oiseaux marins à la Razade d'en Haut, l'une des propriétés de la Société Provancher
Nid d'eider
Nid d'eider à duvet à la Razade d'en Bas, septembre 2017. Photo: Réhaume Courtois
Inventaire des oiseaux marins aux îles Razade, le 27 mai 2018. Photo: Olivier Caron.
Site propice à la nidification de l'eider à duvet. Photo: Olivier Caron.
Nombre de nids observés sur les îles Razade entre 2011 et 2019. Source : Jean-François Giroux, Société Duvetnor
Articles associés
Grand héron au vol à l'île aux Basques. Photo : Yvan BédardParc naturel et historique de l'île aux Basques