Le Naturaliste canadien, deuxième tranche du numéro de printemps 2021

Accueil / Infolettres / Infolettres-2021 / Infolettre juin 2021 / Le Naturaliste canadien, deuxième tranche du numéro de printemps 2021
Le volume du printemps 2021 sera bientôt disponible

Une deuxième tranche, qui paraîtra en juin, vient compléter le numéro du printemps 2021 du Naturaliste canadien (vol. 145, no 1). C’est une invitation à ouvrir grand vos yeux et à sortir vos guides de terrain pour un été que nous espérons riche en belles découvertes nature pour chacun de vous.

On y trouve un hommage à Raymond Hutchison (1937-2020), éducateur talentueux spécialiste des libellules et des araignées, qui a transmis sa passion à des centaines de jeunes dans les camps en sciences naturelles et par de nombreuses publications scientifiques. Il fait partie de la lignée des grands naturalistes que le Québec a connus. Également, vous pourrez lire un article captivant sur les communautés floristiques forestières du parc national du Mont-Saint-Bruno, situé en Montérégie, dans le sud-ouest du Québec, et une recension de la 2e édition du livre Les bryophytes rares du Québec mis à jour par Bernard Tardif, Jean Faubert et Gildo Lavoie.

Naturaliste canadien 145(1) Printemps 2021
Page couverture du Naturaliste canadien 145(1). Printemps 2021. Photo : Nancy Dénommée.

Dès la parution de cette seconde tranche, il sera possible d’accéder gratuitement au sommaire complet du numéro sur Érudit.

Pendant les 12 premiers mois suivant la mise en ligne, l’accès au contenu des articles du Naturaliste canadien est réservé aux membres de la Société Provancher et aux abonnés institutionnels. Devenez membre vous aussi pour jouir d’un accès immédiat et intégral à tous les articles.

La section Web du Naturaliste canadien fera peau neuve 

Au cours des prochains mois, la présentation du Naturaliste canadien sur le site Web de la Société Provancher sera revampée.

Déjà, certaines parties du site ont déjà été modifiées afin de faciliter la navigation vers les pages du Naturaliste canadien. Les modalités de connexion avec la plateforme Érudit ont aussi été simplifiées. Nous vous invitons à en faire l’essai régulièrement.

Les renseignements au sujet de la revue seront également actualisés et bonifiés, le tout dans le but avoué d’offrir une meilleure expérience à nos membres et futurs membres.

L’équipe des communications du Naturaliste canadien

Photo à la une : Nancy Dénommée, page couverture du volume 145, numéro 1

Articles associés

Laisser un commentaire

Lors de la journée porte ouverte du 26 septembre 2020 à la réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, l'artiste aquarelliste Joanne Ouellet anime un atelier d'initiation à l'aquarelle en bordure du fleuve Saint-Laurent.Stage de l'École de foresterie de Duchesnay