Une île c’est fragile – Les mobiles du projet des jeunes à voir à Trois-Pistoles

Accueil / Activités éducatives / Une île c’est fragile – Les mobiles du projet des jeunes à voir à Trois-Pistoles

Des mobiles originaux à voir
Les mobiles du projet Une île c’est fragile organisé par la Société Provancher sont exposés cet été à Trois-Pistoles. Vous pouvez les voir dans le hall d’entrée du Centre culturel situé au 145, rue de l’Aréna jusqu’en septembre 2020.

Les jeunes de 8 à 12 ans de l’École Litalien de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs de Trois-Pistoles ont bien participé à ce projet. Individuellement, ils ont réalisé un mobile thématique qui devait représenter la fragilité de l’île aux Basques comme écosystème. (lien sur article précédent). Le concept du mobile a été élaboré grâce à la collaboration très professionnelle de Mme Geneviève Rioux, spécialiste en arts plastiques. Les 40 mobiles en exposition témoignent de la réussite de ce projet.

Les efforts ont été récompensés
Le projet Une île c’est fragile tenait beaucoup à cœur à la Société Provancher. En effet, dans la foulée de son centenaire célébré en 2019, il se voulait une façon de laisser un héritage à la communauté de Trois-Pistoles. Elle souhaitait ainsi sensibiliser la jeunesse à sa mission de conservation de la nature, car elle y voit en eux d’excellents ambassadeurs.

Pandémie de coronavirus oblige, la Société Provancher n’a pas été en mesure d’amener en excursion avec son bateau, comme il était prévu, les 12 jeunes et les accompagnateurs sur l’île aux Basques à la fin de l’année scolaire. Toutefois, elle a souligné les efforts autrement. Pour récompenser la participation, la Société Provancher a remis 750 $ à l’École Litalien comme soutien à la vie scolaire. De plus, pour les élèves,  elle a offert 12  cartes-cadeaux  de 25 $ valides dans les commerces  locaux.

La Société Provancher est fière de l’exposition des mobiles au Centre culturel de Trois-Pistoles et elle vous invite à faire passer les voir. Elle remercie par ailleurs la Ville de Trois-Pistoles pour son implication dans le projet.

Élisabeth Bossert
Responsable des activités éducatives
Société Provancher

Photo à la une: Anny Charron

Exposition des mobiles du projet «Une Île c'est fragile» au centre culturel de la ville de Trois-Pistoles Crédit photo: Sarah-Amélie Bellavance
Quelques élèves de l’École Litalien de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs de Trois-Pistoles travaillent au projet "Une île c'est fragile". Photo : Anny Charron.
Projet "Une île c'est fragile". Les jeunes sont fiers des cylindres colorés et habillés d'éléments de relief bien équilibrés. Photo : Anny Charron.
Articles associés
Camp de jour de la Maison Léon-Provancher, juilet 2020. Sur le bout des pieds, les jeunes admirent le marais Léon-Provancher, à partir de la nouvelle grande platefome d'observation.