Nous avons reçu nos voisins d’en face!

Accueil / Activités éducatives / Nous avons reçu nos voisins d’en face!

À la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, le 10 août 2019, la Société Provancher accueillait des représentants de l’organisme bien connu de la rive sud de Québec : Les Amis du marais de Saint-Antoine-de-Tilly. C’est avec fierté que la Société Provancher a pu rendre la pareille à ses voisins d’en face, qui avaient ouvert les portes de leur territoire en août 2018.

Visite de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

Onze bénévoles de la Société Provancher étaient présents afin d’offrir à 20 amis une véritable brochette d’informations sur la Société Provancher et la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher.

Pour visiter le territoire, deux groupes ont été formés et, à tour de rôle, ont fait deux circuits. Un premier circuit permettait d’aller au bord du fleuve et dans les habitats davantage forestiers en compagnie de Michel Lepage et Élisabeth Bossert. Simultanément, le second circuit faisait voir principalement le marais artificiel aménagé il y a 25 ans, en compagnie de Réhaume Courtois et Pierre Fontaine.

Historique du territoire

Quand nous circulions dans la portion sud de la réserve naturelle, Michel Lepage, qui s’est impliqué dans l’aménagement du territoire depuis ses débuts, a présenté l’historique des lieux.  Guide hors pair, il a très bien expliqué comment le territoire, de vocation d’abord agricole, a évolué jusqu’à aujourd’hui. Avec expérience, il était à même de parler de la planification du départ pour aménager le site de 125 hectares et des divers travaux réalisés. Il a fallu localiser, aménager puis entretenir les sentiers, ériger des infrastructures, développer des relations avec de nombreux partenaires et régler certains conflits d’usage. Les nombreuses heures de bénévolat déployées au fil du temps ont été soulignées. Les défis (érosion des berges, présence du cerf de Virginie, espèces envahissantes et autres menaces) demeurent et la Société Provancher doit demeurer vigilante afin de les relever. Tout le long du parcours, Michel Lepage et Élisabeth Bossert attiraient l’attention des visiteurs sur les particularités fauniques et floristiques des lieux.

Visite du marais

Dans la portion nord de la réserve naturelle, les visiteurs ont profité de l’expertise de Réhaume Courtois et Pierre Fontaine pour découvrir la digue et le marais proprement dit. La circulation sur la digue, en surplomb, permet de bien visualiser le décor. Il a été possible de voir les travaux de réfection réalisés en 2018 par Canards Illimités pour consolider la digue et modifier le déversoir. Pour un groupe, un martin-pêcheur d’Amérique en mission commandée a garanti une animation spectaculaire. Avec sa caméra, Lucien Lemay a immortalisé les exploits de l’oiseau ayant capturé une grenouille. Quel pêcheur perspicace!

Réhaume Courtois a présenté ensuite les travaux menés depuis 2013 par la Société Provancher dans la lutte au roseau commun exotique, une plante envahissante. Diverses techniques (fauchage, bâchage, plantation de végétation compétitrice) ont été expérimentées. Ces travaux constituent un exemple concret de science citoyenne. Les aménagements particuliers destinés aux chauves-souris ont également fait l’objet d’échanges intéressants entre les participants en fin de parcours.

Une belle fin de rencontre!

Tous les participants ont été conviés pour un excellent dîner au préau entre les deux circuits.  Nous saluons la générosité de nos différents partenaires et commanditaires ayant contribué à offrir ce repas :

  • La Boulangerie Bonneau de Cap-Rouge, pour les dix succulentes baguettes et baguettes épis;
  • La microbrasserie L’Esprit de clocher de Neuville, pour les cinq sortes de bière;
  • Plaisirs Gourmets de Neuville, pour le demi-kilo de Cheddar de l’Isle-aux-Grues fort et le demi-kilo de Laliberté;
  • Les Saveurs d’Alice de Neuville, pour les tomates et concombre frais, en plus de la salsa;
  • La Ferme Langlois et Fils pour les carottes, choux, salades, échalotes, radis et maïs;
  • Les cuisinières et le cuisinier bénévoles de la Société Provancher : Lucie Aubin, Élisabeth Bossert, Louise Fortin, Pascale Forget, Anne Potvin et Sylvain Paradis.
Un dernier mot de remerciement!

La journée s’est conclue sur un mot d’appréciation de Daniel St-Onge et d’Élisabeth Bossert, respectivement président et vice-présidente de la Société Provancher. Ils ont chaleureusement remercié Louise Fortin, qui était la chef d’orchestre de ce rendez-vous, et témoigné de l’importance des relations entre les deux organismes. De chaque côté du fleuve, la Société Provancher et les Amis du marais de Saint-Antoine-de-Tilly ont en commun leur mission de conservation de la nature.

Pour souligner cette complicité et remercier les hôtes de la journée, Pierre Marchildon, président des Amis du marais de Saint-Antoine de Tilly, a remis un présent à la Société Provancher.  Il s’agit d’une magnifique photographie de la planche botanique de la gentiane de Victorin provenant de l’herbier provincial. Cette plante est symbolique pour traduire l’amitié des deux organismes, car elle pousse sur nos deux territoires. Les deux organismes veillent à sa protection. Rappelons que la gentiane de Victorin est une espèce endémique de l’estuaire d’eau douce à saumâtre du Saint-Laurent. Elle est menacée de disparition au Québec, son habitat étant très restreint et très spécialisé.

Élisabeth Bossert et Justin Boissinot, Comité des activités éducatives

Photo à la une : Réhaume Courtois

C'est devant le tout nouveau panneau d'accueil que Michel Lepage reçoit les Amis du marais de Saint-Antoine-de-Tilly à la Réserve naturelle du marais Provancher, le 10 août 2019. Photo : Lucien Lemay.
Michel Lepage présente les particularités de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher. Photo : Lucien Lemay.
Les amis de Saint-Antoine-de-Tilly et les bénévoles de la Société Provancher devant le magnifique fleuve Saint-Laurent, à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, le 10 août 2019. Photo : Lucien Lemay.
Un arrêt apprécié le long des berges du Saint-Laurent. Photo: Lucien Lemay.
Le long d'un des nombreux sentiers de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, Michel Lepage décrit aux Amis du marais de Saint-Antoine-de-Tilly la végétation arbustive qu'on y trouve, le 10 août 2019. Photo : Lucien Lemay.
Le long des sentiers, les participants ont pu profiter des explications de Michel Lepage. Photo : Lucien Lemay.
Lors de la visite des Amis du marais de Saint-Antoine-de-Tilly à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, le 10 août 2019, Réhaume Courtois présente aux visiteurs les méthodes d'aménagement retenues par la Société Provancher pour contrôler le roseau commun exotique. Photo: Lucien Lemay.
Réhaume Courtois présente aux visiteurs les méthodes d'aménagement retenues par la Société Provancher pour contrôler le roseau commun. Photo: Lucien Lemay.
Un martin-pêcheur d'Amérique femelle capture une grenouille sous les yeux des visiteurs. Photo: Lucien Lemay
Un martin-pêcheur d'Amérique femelle au vol. Photo : Lucien Lemay.
Articles associés

Laisser un commentaire

Voici un bon résumé de l'activité sur la cuisine boréale réalisée dans la Forêt Montmorency, les 18 et 19 août 2019.