Un système prometteur pour la réservation des chalets à l’île aux Basques

Accueil / Infolettres / Infolettres-2021 / Infolettre février 2021 / Un système prometteur pour la réservation des chalets à l’île aux Basques
Une autre nouveauté pour le parc naturel et historique de l’Île-aux-Basques

Comme vous le savez sans doute, la saison de villégiature 2021 au parc naturel et historique de l’Île-aux-Basques (PNHIAB) débutera le 11 juin et se terminera le 11 octobre. En plus des nombreuses améliorations effectuées à nos infrastructures, plusieurs nouveautés ont été mises de l’avant cette année. Ainsi, la réservation des chalets par les individus peut être effectuée par l’entremise de notre site transactionnel sécurisé avec des paiements au moyen de PayPal ou par carte de crédit. Ceci permet des transactions plus rapides et plus simples tout en diminuant les frais inhérents. En option, les chalets sont aussi offerts sur Airbnb pour les clients qui préféreraient cette plateforme, mais nous ne priorisons pas cette dernière option.

Début des réservations pour les séjours à l’île aux Basques

Les réservations des chalets pour les séjours d’une durée de six nuitées ont débuté le 15 janvier 2021. La journée a commencé très tôt pour les responsables, Claude Robert, Marianne Kugler et Jean Tremblay. Dès 8 h 30, en présence virtuelle, ceux-ci ont effectué diverses opérations sur le système de réservation en vue de permettre les premières réservations dès 9 h. Quelques imprévus ont ralenti le système durant les 10 premières minutes environ, mais le temps d’attente est revenu à la normale par la suite, soit quelques secondes.

Durant la première heure, nous avons eu 128 visiteurs avec un pic de 57 utilisateurs simultanément. Entre 9 h et 17 h, 188 visiteurs se sont présentés sur le site Web pour un total de 249 sessions. La durée moyenne sur le site a été de 6 minutes et 32 secondes, soit 63 % sur ordinateur, 28 % sur téléphone intelligent et 8 % sur tablette. Ces dernières valeurs ne diffèrent que très légèrement de la moyenne des trois derniers mois (52 %, 38 %, 10 % respectivement).

Une première journée concluante

Sans surprise, la page Web la plus visitée le 15 janvier fut celle du PNHIAB avec 395 visiteurs. Les pages des chalets Léon-Provancher, Rex-Meredith et Joseph-Matte ont eu 84, 40 et 36 visites respectivement. Les provenances principales des visiteurs étaient Québec-Lévis (42 %), Montréal et environs (23 %) et Bas-Saint-Laurent (5 %). Quelques visites provenaient des États-Unis, de la France et d’autres pays. La majorité des visiteurs étaient des hommes, soit 56 % comparativement à 44 % chez les femmes. Tous les visiteurs dont l’âge était connu se situaient entre 55 et 64 ans (n=95).

Bien que cela ait été possible, aucune réservation n’a été faite sur Airbnb. Ceci nous indique que notre nouveau site transactionnel fonctionne très bien et qu’il est très apprécié des usagers.

Affichage des disponibilités
Le nouveau système de réservation permet, entre autres, de visualiser rapidement les disponibilités.
De nombreux travaux de rénovation des infrastructures se sont déroulés à l'île aux Basques au cours de l'été 2020. Nos bénévoles bien assis sur le patio du chalet Joseph-Matte prennent un repos bien mérité.
Un repos bien mérité. Photo : Christian Bonnelly.
Le chalet Rex-Meredith situé à l'ouest de l'île aux Basques offre une vue des plus reposantes aux visiteurs. Photo : Yvan Bédard.
Chalet Rex-Meredith. Photo : Yvan Bédard.
Une famille de renards s'est installée à l'île aux Basques. On les observe le plus souvent dans la prairie à l'ouest. Voici ici un renardeau observant un visiteur passant dans le sentier.
L'un des renardeaux présents au parc naturel et historique de l'Île-aux-Basques. Photo : Yves Déry.
Depuis 2017, des orignaux ont élu domicile à l'île aux Basques. De 2 qu'elles étaient en 2017, on en comptait 4 en 2020. Et tous ces grands mammifères sont des femelles! Elles seraient arriver à l'île par la nage à partir de la rive sud.
Voici deux résidents populaires sur l'île : femelles orignales. Photo : Yves Déry.
Il faut réserver tôt

En cette seule journée du 15 janvier, 23 nouvelles réservations ont été effectuées pour des séjours de 6 jours. Cela porte le total des réservations à 30, car il y avait déjà 7 réservations anticipées pour des grands donateurs ou des groupes. Avec un tel succès pour les réservations de longue durée au cours de la première journée, on peut certainement espérer un taux très élevé de location en 2021.

La Société invite donc les personnes intéressées à réserver tôt ce qui leur garantira un plus grand éventail de choix pour les chalets et les dates de séjour. À noter que les réservations pour les courts séjours débuteront le 15 mars prochain à 9 h.

Bienvenue à l’île aux Basques!

Jean Tremblay, responsable marketing et technologies de l’information.

Photo à la une : Yves Déry

Articles associés
2 commentaires
  • DUBEAU MICHÈLE

    chalet familial avec deux petits chiens un caniche toy et yorkshire toy + 4 adultes 70 ans 69 ans et 67 ans et 63 ans pour un séjour d,une semaine combien vous demandez?

    • Jean Tremblay Webmestre
      Jean Tremblay

      Bonjour Mme Dubeau,
      Les chiens ne sont pas admis au Parc naturel et historique de l’Île-aux-Basques. Pour connaitre les disponibilités et les prix, http://www.provancher.org/ile-aux-basques

Laisser un commentaire

Brouillard à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher (Photo: yvanbedardphotonature.com)Jaseur boreal