Venez faire le plein de nature! Lieu de détente et d’enseignement sur les beautés de la nature, le territoire de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher est un milieu naturel d’une superficie de 125 ha dédié à la protection de la faune et de la flore. Situé à Neuville, elle s’étend sur deux plateaux entre la rive nord du fleuve Saint-Laurent et la route 138.

La Société Provancher rend ce territoire accessible au public tout au long de l’année, gratuitement. Des sentiers balisés permettent d’explorer la diversité de cet environnement naturel : forêt, zones en friche, ruisseau et rives du fleuve.

Comme nous sommes un organisme sans but lucratif et que toutes nos actions reposent sur le bénévolat, votre contribution volontaire dans le tronc prévu à cet effet et situé à l’entrée du territoire sera bienvenue.

Visite virtuelle de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

Le territoire de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher est situé en bordure du fleuve Saint-Laurent à la limite des municipalités de Saint-Augustin-de-Desmaures et de Neuville, à environ 20 km à l’ouest du pont Pierre Laporte (Québec).

De Québec, prendre l’autoroute 40 Ouest. Emprunter la sortie 298 Ouest et la route 138 Ouest vers Saint-Augustin-de-Desmaures. Parcourir environ neuf kilomètres sur la route 138 Ouest, puis tourner à gauche vers Place des Îlets. Tourner à gauche au premier petit chemin en gravier, à 0,5 km de la route 138.

Visite virtuelle de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

Le territoire du marais Léon-Provancher a été acquis et protégé dans le cadre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS). Acheté par la Fondation de la faune du Québec en 1988, au nom des partenaires du Plan conjoint des habitats de l’Est, il a été cédé en mars 1996 à la Société Provancher qui s’est engagée à le préserver à perpétuité et à en assurer la gestion et la mise en valeur. Des acquisitions subséquentes ont eu lieu en 1998 et 2003. Le territoire a reçu le statut de réserve naturelle le 31 août 2005.

Le milieu biophysique

Le site s’étend sur deux plateaux entre la route 138 et le fleuve Saint-Laurent et l’ensemble du territoire couvre 125 ha. Un marais de 19 ha a été aménagé par Canards Illimités sur le plateau le plus élevé.

La végétation est caractéristique d’anciennes friches en voie d’être remplacées par de jeunes boisés de feuillus tels que les peupliers et les frênes. Dans les secteurs les mieux drainés, une régénération d’érables apparaît en sous-bois et laisse présager une évolution vers une forêt plus caractéristique des érablières. Le talus entre les plateaux est occupé par une vieille cédrière alors que les aulnaies sont présentes dans les zones mal drainées.

Le marais aménagé par Canards Illimités est fréquenté par de nombreux oiseaux aquatiques en période migratoire. Plusieurs espèces de canards, des grèbes, des râles, des foulques y sont observées durant l’été. Pour une description plus détaillée du milieu biophysique, cliquez ici.

La liste des oiseaux de la Réserve naturelle du marais Léon-Provancher est disponible en version française et anglaise, ainsi que la liste alphabétique des noms latins des plantes du marais.

Les saisons à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher

En collaboration avec La Maison Léon-Provancher, la Société Provancher a mis en place Les quatre saisons au Marais Provancher.

Ce projet a été financé par la Fondation de la faune du Québec dans le cadre de son programme Découvrir les habitats fauniques.

Le projet est novateur car il permet d’offrir aux visiteurs du marais une application électronique de découverte des habitats du marais selon les saisons. Ainsi, quatre circuits de Baladodécouverte sont offerts pour se familiariser avec l’environnement et la faune de ce milieu exceptionnel.

Il s’agit d’un projet réalisé grâce à la collaboration étroite de la Société et de la Maison Léon-Provancher. De plus, neuf partenaires (La Fondation de la faune du Québec, Lussier cabinet d’assurances, la ville de Neuville, la Caisse populaire Desjardins de Neuville, Héritage Faune, Canards Illimités, M. Michel Matte, député provincial de Portneuf, la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel, l’Association des sauvaginiers de la grande région de Québec et l’Association des directeurs municipaux du Québec) ont assuré leur soutien dans le financement du projet.

Le contrôle du roseau commun envahissant (Phragmites australis)

Le roseau commun commence à s’implanter dans la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher. Un inventaire réalisé en 2013 a permis d’identifier 30 colonies alors que 17 nouvelles colonies ont été recensées en 2015, principalement dans la partie est du territoire. Un premier programme d’aménagement a vu le jour en 2013. Les roseaux de 15 colonies ont été coupés. Des boutures de saules ont été plantées dans 12 d’entre elles alors que des bâches ont été posées sur trois colonies. En 2015, les colonies aménagées en 2013 ont été entretenues en coupant les roseaux, en plantant des mélèzes autour de certaines colonies, de même qu’en enlevant les bâches posées en 2013, et en plantant des graminées dans ces dernières. De plus, 11 nouvelles colonies ont fait l’objet d’aménagements, soit en posant des bâches ou des panneaux de fibre de bois, en installant des lits de branches et des boutures de saules ou en écrasant les roseaux en prévision d’un aménagement en 2016. Les travaux se poursuivront jusqu’en mars 2017 dans le but de contraindre au maximum l’expansion des colonies.

Pour en savoir plus :

Faits saillants sur le projet

Affiche de vulgarisation du projet

Activités à la Réserve…