Centenaire de la Société Provancher

La Société Provancher a fêté son centième anniversaire en 2019. De nombreuses activités ont été organisées pour souligner cet événement peu commun. Elles ont été organisées par le Comité du Centenaire . Ces activités visaient les objectifs suivants :

1. Reconnaître l’importance du maillage entre la Société et ses partenaires depuis 100 ans;

2. Sensibiliser le public et les instances régionales à l’importance de nos territoires protégés pour la conservation de la nature et à l’impact économique qu’ils apportent;

3. Sensibiliser le public à la beauté de la nature;

4. Reconnaître l’importante contribution des membres et des bénévoles de la Société au cours des 100 dernières années.

Les onglets qui suivent présentent ces différents éléments plus en détail .

La Société Provancher lauréate du Prix Harfang des neiges, catégorie Bâtisseur
Prix Harfang des neiges remis à la Société Provancher, le 16 mai 2019. Photo : Réhaume Courtois
Pistoles 2019 à l'effigie du Centenaire de la Société Provancher frappées par le CLD des Basques. Photo : Réhaume Courtois
Pistoles 2019 à l'effigie du Centenaire de la Société Provancher frappées par le CLD des Basques. Photo : Réhaume Courtois.

Vidéos de la cérémonie d’ouverture

vidéo court: 10 minutes

vidéo long: 79 minutes

C’est parti! Les festivités du Centenaire de la Société Provancher ont débuté avec une cérémonie d’ouverture qui visait à reconnaître la contribution des bénévoles et partenaires de la Société et à honorer certains membres ayant eu un impact majeur sur la Société. Plus de 175 personnes étaient présentes lors de cet événement.

La Cérémonie a eu lieu à l’Aquarium du Québec, le jeudi 2 mai 2019. Le thème de la soirée:  « Cent ans d’engagement pour la Nature ». Elle fut réalisée sous la présidence d’honneur de M. Evan Price.

Pour en savoir plus…

Au printemps 2019, la Société Provancher a publié un album souvenir d’une trentaine de pages abondamment illustré qui rappelle les principales réalisations de ses 100 ans d’existence. Il s’y trouve des informations sur la fondation, l’implication sociale et politique, les actions de protection de la nature et l’action auprès des jeunes. L’album souvenir met aussi en évidence les personnages illustres, les territoires, etc. Une bonne partie du contenu était inédite jusqu’à ce jour.
Il reste encore quelques copies papier de l’album souvenir qui seront en vente lors des activités de la Société Provancher.

Cliquez sur ce lien pour avoir accès au pdf de l’album.

Mgr Philéas-Joseph Filion, premier président de la Société Provancher.
Mgr Philéas-Joseph Filion, premier président de la Société Provancher.

Le concours de photographies a été couronné par deux expositions l’une à Trois-Pistoles, l’autre à Neuville. Nous invitions les lecteurs à consulter les articles publiés sur notre site Internet pour connaître les 20 photos finalistes ainsi que les trois grands gagnants du concours.

La Société Provancher remercie les 44 photographes participants pour les 365 magnifiques photos reçues et félicite les finalistes et les trois grands gagnants pour la qualité de leurs œuvres. La société remercie également les membres du jury du concours ainsi que les 191 visiteurs qui ont rempli leur bulletin de vote permettant ainsi d’identifier le choix du public.

La Société Provancher désire remercier chaleureusement les personnes et les organismes qui se sont associés aux activités du Centenaire.
Membres du Comité du Centenaire
– Mme Élisabeth Bossert
– Mme Johane La Rochelle
– M. Jean-Claude Caron
– M. Michel Lepage
– M. Réhaume Courtois

Les membres du jury du concours de photos
– M. Yvan Bédard
– Mme Francine Dumont
– M. Jules Gobeil 
– M. Clodin Roy

Nos supporteurs et organismes associés

Une île c’est fragile

Un projet original

Le projet Une île c’est fragile se déroule depuis quelques semaines à l’École Litalien de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs à Trois-Pistoles. Il a été proposé par la Société Provancher sous forme d’un concours en arts plastiques. Le projet implique 110 jeunes des 2e et 3e cycles du primaire (8 à 12 ans). La figure imposée du concours est un mobile traduisant la fragilité de l’île aux Basques comme écosystème. Chaque élève devra fabriquer le sien de façon individuelle.

L’idée a plu à la direction de l’établissement qui l’a intégrée dans le cours d’arts plastiques. Mme Geneviève Rioux, enseignante spécialiste en arts plastiques, et la Société Provancher ont conjointement élaboré le concept afin qu’il réponde à des compétences précises de la démarche pédagogique.

Les objectifs poursuivis

Échelonné sur 6 semaines, au cours des mois de février et mars, le travail des jeunes les sensibilisera à l’importance de l’île aux Basques dans leur milieu et à connaître la Société Provancher et sa mission de conservation de la nature. De plus, il permettra de leur donner une belle occasion de création sur un thème relié à l’environnement ainsi qu’à l’histoire régionale.

Une retombée du 100e anniversaire de la Société Provancher

Devant le succès qu’a connu en 2019, année de son 100e anniversaire, la Société Provancher tenait à remercier concrètement la communauté de Trois-Pistoles. Ainsi, le concours Une île c’est fragile rejoindra les jeunes qui deviendront des ambassadeurs de l’île aux Basques.

La participation d’abord

Le concours en est un de participation qui permettra à 10 jeunes, choisis au hasard, d’aller visiter l’île aux Basques, au printemps 2020. Il sans dire que ce sera toute une expérience pour les jeunes artistes!

Une fois le projet terminé, les œuvres seront exposées à l’École Litalien. En juillet et août, elles seront présentées à la Bibliothèque Anne-Marie D’Amours de Trois-Pistoles, où un plus large public sera rejoint. Également, des suggestions de lectures sur l’île aux Basques et l’écosystème du fleuve Saint-Laurent seront offertes. De plus, il sera possible de voir des maquettes de bateaux dont la minutie surprendra.

La Société Provancher remercie l’École Litalien et la Ville de Trois-Pistoles de leur implication dans le projet Une île c’est fragile. En tant qu’organisme à but non lucratif, la Société s’investit dans la région des Basques depuis 100 ans. Ainsi, grâce à des collaborations dans le milieu, elle continuera à bien remplir sa mission.

Élisabeth Bossert, vice-présidente

Photo: Daniel Banville